All posts in L’art et les livres

Rendez-vous – Ateliers d’écriture

Vous avez les doigts qui vous démangent ?

Votre crayon ou votre plume s’agite entre vos doigts ?

N’hésitez pas à venir de nouveau vous amuser (et aussi, bien sûr créer) aux ateliers d’écriture des Buveurs d’encre.

Dates prévues pour ce trimestre :

Vendredi 31 mars

Vendredi 28 avril

Vendredi 19 mai

Vendredi 9 juin

Maison des Associations, salle Goulphar rue Jean Discalcéat à Saint-Grégoire, 20h.

Vous pouvez déjà vous inscrire pour l’atelier du 31 mars.

Billetterie Weezevent

Quand les livres s’amusent …

Am’Arts, association créée par Chantal et Paul Leibenguth, organise tous les deux ans depuis 2005 une exposition et des événements à la Collégiale St André-des-Arts de Chartres.

Et ceci autour du livre-objet, du livre d’artiste.

DSC01671

Epilogue : Ruins of Empire – 2015 (Ryan Villamael)

Cette année, “Délires de livres” nous surprend une fois de plus par son originalité et sa poésie. Sur le thème imposé “Si nous allions …” 160 artistes venus de pays divers, entre France et Japon,  Brésil et Pays -Bas nous émerveillent dans le foisonnement de talents ;  exposition éclectique et pluridisciplinaire, qui nous amène loin des sentiers battus de l’art.

Le travail sur le livre et sur le papier, traité alors en matériau d’art, est de plus en plus l’objet d’études, d’événements, de création : livres d’artistes dans le fonds patrimonial de la Bibliothèque des Champs libres à Rennes, création d’un fonds spécifique au FRAC Bretagne, expositions à l’ Abbatiale de St-Florent-Le-Vieil (où plane par ailleurs l’esprit de julien Gracq), éditeurs spécialisés… Et le Palais de Tokyo à Paris  présentant, dans son exposition  ” Le Bord des mondes”, qui se termine le 17 mai, des oeuvres de l’artiste de Manille Ryan Villamael. Ce dernier taille dans des livres ou des atlas anciens des sculptures délicates représentant les épreuves, les succès et les découvertes qui jalonnent la vie.

 

Une nouvelle manière de recycler les livres ? Une seconde vie pour eux, mieux que le pilon … Après le troc ou la vente d’occasion. Peut-être un futur atelier pour les adhérents des Buveurs d’encre …

Quand on effeuille l’oignon

Certains diront : drôle d’idée de comparer un oignon et un livre !

Même geste : l’oignon est déshabillé (langoureusement ?) pelure après pelure ; le livre est effeuillé (langoureusement aussi ?) page après page.

Réactions similaires ? Quand  l’oignon dévoile sa nudité, les larmes commencent à perler ; le livre se découvre peu à peu : pleurs, mais aussi différence – rires, sourires, révolte … Émotions …

Peut-on assembler leurs particularités ? Difficile ?

La solution a été imaginée par le groupe Magnus Ferreus. L’ Onion Note n’est pas vraiment un livre, mais un carnet dont les pages sont infusées de propanthial : cette molécule, présente dans le bulbe, est responsable de nos larmoiements lorsque nous le cuisinons. Si nous écrivons sur ce papier imbibé, le gaz s’évapore ; et nos larmes jaillissent …

Si le concept était appliqué aux ouvrages, qu’on soit ou non ému par, par exemple, Emma Bovary, on pleurerait de toutes façons face à un “chagrin d’oignon”. On attend maintenant que Magnus Ferreus découvre cette fois-ci d’autres substances qui provoqueraient la joie, le rire … Entre rires et larmes.

 

 

 

 

 

http://dozodomo.com/bento/2014/07/23/the-onion-note-cahier-fait-pleurer/

Fashion Week chez les libraires

Karl Lagerfield et Chanel défilent sur la Grande Muraille de Chine

Jean-Paul Gauthier s’approprie les Beaux-Arts de Paris

Pour la saison printemps-été 2014, aux Etats-Unis, les libraires ont défilé, …dans leurs librairies

Devenue ainsi styliste éphémère, l’ancienne libraire de Los Angeles, Emily Pullen, s’est amusée à redonner vie aux livres, mettant en avant leurs couvertures avec humour. Son blog, Corpus Libris renouvelle ainsi l’image souvent vieillotte des libraires.

benleeglass CorpusLibris01 CorpusLibris022

 

Source : Golem 13

Des classiques de la littérature métamorphosés en bancs publics

Le National Literacy Trust est une association caritative londonienne qui a lancé un projet originale :
« Books About Town ». Au programme, 50 bancs publics peints aux couleurs de classiques littéraires par des artistes de la ville. Ils seront vendu aux enchères en octobre prochain pour financer des projets d’alphabétisation.