L’aventure des buveurs d’encre

Une pause dans la grisaille, un sourire, une tasse de thé, un verre de vin, une petite faim… Une rencontre, un enfant qui dit «encore, encore, une histoire!», une soirée à écouter un auteur, la couverture d’un livre qui nous attire et vers lequel on tend la main…

Images de la Librairie-Café «Les Buveurs d’encre» à Saint-Grégoire, projet rêvé par l’Association «Au Coin d’ma rue». Né d’une enquête d’étudiants qui avait mis en avant, pour les Grégoriens, l’absence de lieux chaleureux,  de convivialité, de partage dans notre ville, ce lieu en devenir vous accueillera pour des blablabla entre ami(e)s, des ploufs dans l’encre des livres, des “hum, c’est bon” au-dessus des petites assiettes, et des rires autour des jeux littéraires.

Vous voulez nager avec nous dans cette aventure ? Nous vous proposons de nous rejoindre au travers de plusieurs statuts.

Plongez dans l’encre (en faisant attention à ne pas tacher les livres !) et devenez Encrier, vous pourrez participer à la mise en place de cette aventure et des événements ; votre  présence dans la librairie fera de vous un bénévole actif et joyeux. Vous aurez l’honneur (!) de voter aux Assemblées Générales.

Pas de temps ? Juste pour un moment de pause et de plaisir ? Soyez un Buveur d’encre qui sirotera le Thé à l’encre violette, ou celle, rouge, d’un petit vin local, se noiera dans celle d’un bon livre, et animera de son sourire les midis et goûters gourmands ; mais qui, se différenciant des simples utilisateurs de la librairie-café, sera invité à participer aux  soirées festives.  Vous aurez le privilège, vous aussi, de voter aux Assemblées générales.

Vous adhérez aux valeurs du projet, et avez vraiment très très envie qu’il se réalise, sans pour autant participer parce que vous habitez loin, que vous avez peu de temps, que vous connaissez des personnes qui y sont impliquées ? Vous accueillir comme Ami des Buveurs d’Encre sera un plaisir.

L’adhésion s’élève à 10€.

Dès aujourd’hui, devenez adhérent !

Découvrez également le compte-rendu de l’Assemblée Générale 2019.

 

Le carnet des buveurs d’encre

On se dirait…

… Oh, quand tout cela sera fini, vite, on retrouvera le rire, le partage, la douceur.
Tiens, un thé, une pâtisserie.
Tiens, une nouvelle personne qui entre. Un sourire, on va pouvoir faire connaissance.

Ou bien : non, je préfère rester tranquille, hum, je m’enroule dans un plaid, je saisis un livre sur l’étagère…

Au fait, n’y-a-t’il pas cette semaine un atelier d’écriture ? Bon, avec la soirée lecture-tricot, cela fera peut-être beaucoup. D’autant plus que je me suis inscrit la semaine prochaine à une lecture ; mais avant tout pour aider à l’installation !

Partage, détente, douceur des moments ; le contraire de solitude, angoisse, inactivité. Ce que nous vivons en ce moment.

Oui, on se dirait … mais non, on ne se le dira pas. Pourquoi cette nostalgie? Nostalgie d’un lieu qu’on avait rêvé pour notre commune, pour nos concitoyens, loin des barrières de toutes sortes, dans un esprit de tolérance et surtout, l’envie de connaître ; les autres, leurs goûts et partager, partager, partager. Lieu qui n’existe toujours pas… Oui, pourquoi ce regret d’un projet né il y a maintenant 6 ans ?

Eh bien, un “Buveur d’encre”, Clermont-Ferrand : Les Augustes, ” café-lecture pas tout à fait comme mes autres, … projet soutenu par une association qui favorise l’accès à la lecture pour toutes et tous avec comme support premier l’écrit sous toutes ses formes… Sur place, les café-lecteurs.ices peuvent boire, manger mais aussi lire des livres, des revues, des journaux, et profiter d’une programmation quotidienne d’animations variées…portée entièrement par une équipe de bénévoles. https://www.cafelesaugustes.fr

Même si ce lieu a un programme beaucoup plus ambitieux que le nôtre, quels regrets fait-il surgir, pour nous et tous ceux, amis des Buveurs d’encre, adhérents, qui nous soutiennent encore dans cette idée! Déception à chaque démarche et promesse sans suite.
Dans cette période si délicate pour tous, où l’isolement, la solitude, l’éloignement envahissent nos vies, l’existence d’un tel lieu ne pouvait être que réconfort.
Mais hauts les cœurs ! Sourions, rêvons une fois encore… Ces moments hors du temps vont peut-être faire réfléchir, faire rêver et faire émerger, d’ici (???) ou d’ailleurs, de nouveaux soutiens qui nous seconderont pour, enfin, mener à bien ce projet !

Et une note d’humour : le rayon “confinement” d’une librairie en Grande-Bretagne :

The English patient had caught it on the beach. “I should have stayed home”, she said. Now she was in quarantine in the dark house of splendid isolation.

Still, hope springs eternal. With a little bit of luck, common sense and personal hygiene, the corona book of horror stories must end soon. Always remember, clean hands save lives. And when in doubt, don’t go out !

Vite, à vos bibliothèques : créez à partir de vos collections une phrase avec les titres de vos livres, prenez une photo, et expédiez la sur facebook buveursdencre.saintgrégoire ou à contact@lesbuveursdencre.fr. Nous attendons vos oeuvres!!!