L’aventure des buveurs d’encre

Une pause dans la grisaille, un sourire, une tasse de thé, un verre de vin, une petite faim… Une rencontre, un enfant qui dit «encore, encore, une histoire!», une soirée à écouter un auteur, la couverture d’un livre qui nous attire et vers lequel on tend la main…

Images de la Librairie-Café «Les Buveurs d’encre» à Saint-Grégoire, projet rêvé par l’Association «Au Coin d’ma rue». Né d’une enquête d’étudiants qui avait mis en avant, pour les Grégoriens, l’absence de lieux chaleureux,  de convivialité, de partage dans notre ville, ce lieu en devenir vous accueillera pour des blablabla entre ami(e)s, des ploufs dans l’encre des livres, des “hum, c’est bon” au-dessus des petites assiettes, et des rires autour des jeux littéraires.

Vous voulez nager avec nous dans cette aventure ? Nous vous proposons de nous rejoindre au travers de plusieurs statuts.

Plongez dans l’encre (en faisant attention à ne pas tacher les livres !) et devenez Encrier, vous pourrez participer à la mise en place de cette aventure et des événements ; votre  présence dans la librairie fera de vous un bénévole actif et joyeux. Vous aurez l’honneur (!) de voter aux Assemblées Générales.

Pas de temps ? Juste pour un moment de pause et de plaisir ? Soyez un Buveur d’encre qui sirotera le Thé à l’encre violette, ou celle, rouge, d’un petit vin local, se noiera dans celle d’un bon livre, et animera de son sourire les midis et goûters gourmands ; mais qui, se différenciant des simples utilisateurs de la librairie-café, sera invité à participer aux  soirées festives.  Vous aurez le privilège, vous aussi, de voter aux Assemblées générales.

Vous adhérez aux valeurs du projet, et avez vraiment très très envie qu’il se réalise, sans pour autant participer parce que vous habitez loin, que vous avez peu de temps, que vous connaissez des personnes qui y sont impliquées ? Vous accueillir comme Ami des Buveurs d’Encre sera un plaisir.

L’adhésion s’élève à 10€.

Dès aujourd’hui, devenez adhérent !

Découvrez également le compte-rendu de l’Assemblée Générale 2018.

 

Le carnet des buveurs d’encre

J’étais ce livre

qui attendait, qui sommeillait…

J’étais dans un carton, bien entouré de mes copains, du bruit, du monde qui passait, repassait.
La veille, on nous avait tous changé d’endroit, enfin un espace lumineux après le garage sombre où nous étions endormis. Je remerciais tout au fond de mon âme tous ces amis des Buveurs d’encre qui étaient, une fois de plus, venus joyeusement nous faire faire cette promenade vers la lumière…


J’attendais. Peut-être… Une main qui passe, une autre, aucune ne s’arrête, une autre, puis une autre. Je soupire, la tristesse m’envahit.

D’un coup, je sens des doigts qui caressent mon flanc, je me sens soulevé, on regarde mon visage, on regarde mon dos, on effeuille mes cheveux…. Je retiens ma respiration… La main me tient bien fort…. Une voix :” c’est bien ?” Une autre :” j’aime cet auteur”.

“Maman, maman, viens, il y a une dame qui donne des brioches”. J’écoute la discussion autour des gâteaux, une miette me tombe dessus, j’espère ne pas être sali, mais du moment qu’on ne me lâche pas.
“Beaucoup de monde” ?
– Un peu moins que d’habitude, mais surtout moins d’achats.
– Pourquoi ?
– Nous ne pouvons renouveler notre stock, pas de place pour entreposer.
– Mais le lieu de stockage proposé par la mairie ?
– Le chantier est de nouveau retardé. On attend… on attend depuis un an”

C’est une scène de notre braderie de livres du dimanche 17 novembre, entre joie des rencontres et morosité sur l’avenir de notre projet… Pouvons nous être encore optimistes comme ce petit livre qui, enfin, connaît une deuxième vie ?

Ill. de l’image à la une : Paravent chinois, Musée d’Orsay